28 janvier 2016 4 28 /01 /janvier /2016 22:26
Al Fitan: Le Prophète (paix sur lui et sa famille) annonce que la Bête ira tuer le diable.

Nu'aym Ibn Hammâd est le sheikh de l'Imam Al Bukhari, qu'Allah leur fasse miséricorde et l'un des ulémas du IIIème siècle de l'Hégire. Il est décédé en l'an 228 de l'Hégire. Il fut entre autre l'auteur d'un ouvrage incontournable s'intitulant Al Fitan qui est l'objet de l'étude.

Dans cet ouvrage un hadith authentique explique que le Jour du Jugement correspond au jour ou le soleil se lèvera au Maghreb. Selon le hadith, cet évènement est aussi lié à la sortie de la Bête, Ruh Allah qui aura pour première mission de tuer le diable.

Traduction du hadith en français :

D’après Abdallah le Messager d Allah a dit : « Vous ne resterez pas longtemps après la venue des Gog et Magog et ce jusqu’è ce que le Soleil se lève de son Maghreb. Alors celui qui sera dépourvu de mœurs dira : "aucune différence, si Dieu fasse monter le Soleil de son Orient ou de l'Occident" Alors les gens entendront un appel du ciel disant : "
O vous qui avez cru votre foi est acceptée vos actes sont levés.
O vous les mécréants la porte du repentir vous est scellée et l'encrier est devenu sec, le livre est enroulé aucun repentir ne sera accepté ni aucune foi sauf auprès de ceux qui ont cru avant cela". A ce moment la (lorsque le Soleil se lèvera du Maghreb) les croyants n’engendreront que des croyants et le mécréant n’aura comme enfant qu’un mécréant. Satan sortira et suppliera tout en étant prosterné :
Seigneur ordonne-moi de me prosterner auprès de qui tu veux. Alors les diables viendront à lui et diront O notre Maître de quoi avons nous peur ? Satan répondra : j'ai demandé a mon Seigneur de me laisser en vie jusqu’au Jugement Dernier et au jour du moment connut. Et le Soleil s’est levé du Maghreb c est cela le fameux jour connu. Après ce jour, le travail ne sert plus a rien". Alors les diables seront visible sur terre au point ou un homme dira : " c est ce diable qui m'a égaré ? !, Louange à Dieu qui l’a humilié et m’a délivré de lui" Alors les humains observeront les génies et les diables, leurs nourritures et leurs boissons, leurs vie et leurs enterrement. Satan restera ainsi prosterné face contre terre en pleurant jusqu'á la sortie de la Bête de Terre qui ira le
tué ».

Al Fitan: Le Prophète (paix sur lui et sa famille) annonce que la Bête ira tuer le diable.
Published by Ibrahim
commenter cet article
24 janvier 2016 7 24 /01 /janvier /2016 12:47
Apocalypse de St Jean - La descendance de Fatima Al Zahra apporte avec elle la Machine Prophétique.

Dans Apocalypse de Saint Jean au chapitre La femme et le dragon nous est rapporté le récit des 10 commandements que Dieu révéla à Son Prophète Jésus. Dans ce passage le lecteur prend connaissance du Témoignage de Jésus qui n’est autre que la Machine Prophètique.

En effet comme nous le rapporte le compagnon répondant au nom de Haatib ibn Balta'ah al Lakhmy envoyé en Egypte vers Moqawqas (gouverneur de cette province romaine) au sujet du témoignage de Jésus sur la venue du Prophète Ahmed (paix sur lui et sur sa famille) et avec lui de la Machine Prophétique « …[Il apporte avec lui la machine prophétique pour sortir les choses cachés]… »Cliquer ici pour accéder au récit.

Dans ce passage la femme fait référence à Fatima Al Zahra, la fille du Prophète Mohammed (paix sur eux deux) qui engendrera la descendance du Sceaux des Prophètes.

A la fin du récit il est dit : « La terre secouru la femme et ouvrit sa bouche pour avaler le feu craché par le dragon. Le dragon se résigna et alla tuer le reste de ses descendants qui agissaient selon les commandements divins et qui avaient avec eux le Témoignage de Jésus (paix sur lui) ».

A rajouter que la couronne aux 12 étoiles que porte cette femme dans ce long récit fait référence aux 12 Guides descendants de Fatima Al Zahra dont le dernier est le Mahdi paix sur eux tous qui apportera avec lui cette machine prophétique Alat Al Nubuwa.

Published by Ibrahim
commenter cet article
21 janvier 2016 4 21 /01 /janvier /2016 21:15
D'après le Prophète, des gens de la Tunisie viendront avec des visages lumineux le Jour du Jugement.

Abu ‘Arab Al Tamimi le tunisien était un historien et mémorisateur de Hadith né en 251 et mort en 333 de l’Hégire. Il vécut dans la ville de Kairaouan en Tunisie. Son grand-père était le gouverneur de la ville. Il choisit la même éducation que les enfants des Arabes et écrivit beaucoup de manuscrits. On rapporte qu’il écrit de sa main quelques 3000 manuscrits. Dans l’immense bibliographie laissé par cet homme de religion, nous nous intéresserons à l’ouvrage Tabaqat ‘oulama Ifriqya ou classification des savants de la Tunisie.

Dans cet ouvrage, un nouveau hadith attirera l’attention du lecteur et décrit un groupe de croyants venant de Tunisie au jour du Jugement Dernier.

En version arabe originale :

قَالَ أَبُو الْعَرَبِ مُحَمَّدُ بْنُ أَحْمَدَ بْنِ تَمِيمٍ: حَدَّثَنِي أَحْمَدُ بْنُ أَبِي سُلَيْمَانَ، وَحَبِيبُ بْنُ نَصْرٍ صَاحِبُ مَظَالِمِ سُحْنُونِ بْنِ سَعِيدٍ، وَعِيسَى بْنُ مِسْكِينٍ، قَالُوا: حَدَّثَنَا سُحْنُونُ بْنُ سَعِيدٍ، عَنْ عَبْدِ اللَّهِ بْنِ وَهْبٍ، عَنْ عَبْدِ الرَّحْمَنِ بْنِ زِيَادِ بْنِ أَنْعُمٍ، عَنْ أَبِي عَبْدِ الرَّحْمَنِ الْحُبُلِيِّ، أَنَّ رَسُولَ اللَّهِ صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ، قَالَ: لَيَأْتِيَنَّ نَاسٌ مِنْ أُمَّتِي مِنْ إِفْرِيقِيَّةَ يَوْمَ الْقِيَامَةِ، وُجُوهُهُمْ أَشَدُّ نُورًا مِنَ الْقَمَرِ لَيْلَةَ الْبَدْر

La traduction en français :

Rapporté par Abdurrahmen Al Hubuli qui a entendu le Saint Prophète (paix sur lui et sur sa famille) dire : « Des gens de ma communauté viendront de la Tunisie au Jugement Dernier et la lumière qu’il y aura sur leur visage sera plus intense et plus forte que la lumière de la pleine lune dans une nuit sans nuage ».

D’autres hadiths dans ce livre et dans d’autres décrivent les vertus et les qualités de l’Ifriqya (la Tunisie actuelle). Cette terre décrite comme bénie à toujours été cité dans les textes saints de toutes les religions monothéistes. Par soucis de clarté, nous préférons nous arrêter là. Le but est seulement d’exposer aux chercheurs et aux septiques et c’est à eux d’approfondir leur lecture de l’ouvrage.

Published by Ibrahim
commenter cet article
20 janvier 2016 3 20 /01 /janvier /2016 21:33
Le Saint Prophète (paix sur lui) informe que la Tunisie abrite une des portes du Paradis.

Rapportés par Abu ‘Arab Al Tamimi ainsi que par Abu Bakr Abdollah le Malikite dans son livre Le jardin des âmes sur les savants de Kairouan et de l’Ifriqya.

Abu Bakr Ibn Arabi est un jurisconsulte andalou né à Seville en 1076 (22 Sha’bân 468) et mort à Fes (1148). Il était juge en Andalousie (grand cadi de Séville) appliquant la jurisprudence malikite et la théologie ash’arite. Il rencontra également Abu Hamid Al Ghazâli, auprès de qui il étudia la philosophie, le soufisme et le kalâm. Il écrivit plusieurs livres dont : ‘Aridat Ul Ahwadhi, Ahkam Ul Qur’an et Al Awasim min al Qawasim.

Les hadiths retenus exposés d’abord dans leur langue originale :

عن ابن عمر قال: قال رسول الله -صلَّى الله عليه وسلَّم-: «ساحل غموتية باب من أبواب الجنة يقال له المُنَسْتِير فمن دخله فبرحمة الله، ومن خرج منه فبعفو الله»، ويضيف "عن أنس قال: قال رسول الله -صلَّى الله عليه وسلَّم-: «من رابط بالمنستير ثلاثة أيام وجبت له الجنة»، قال أنس: بخ بخ يا رسول الله"، وفي السياق نفسه نقرأ: "وعن مطرف بن عبد الله بن الشخير يرفعه إلى رسول الله -صلَّى الله عليه وسلَّم- أنه قال: «بالمنستير باب من أبواب الجنة يقال له: الأنف أوله قنطرة من قناطر الأولين

D’après Ibn Omar, le Messager d’Allah (paix sur lui et sa famille) a dit : « En bord de mer il y a une porte qui est une des portes du Paradis et qui s’appelle Monastir. Celui qui rentre par celle-ci ce sera pas la Grace d’Allah et celui qui en sortira sera pardonné ». Et il est ajouté d’Anas que le Messager d’Allah dit : « Celui qui séjourne 3 jours à Monastir le Paradis lui est accordé ». Le Messager d’Allah (paix et bénédictions sur lui) a dit : « Il y a à Monastir une porte que l’on nomme Anfe (nez) le début du parcours en est un pont qui est un pont des premiers hommes ».

Monastir (arable: منستير), est une ville côtière du Sahel Tunisien, au centre-est de la Tunisie, située sur une presqu’île au sud-est du golfe de Hammamet, à une vingtaine de kilomètres à l'est de Sousse et à 162 kilomètres au sud de Tunis.

Le Saint Prophète (paix sur lui) informe que la Tunisie abrite une des portes du Paradis.
Published by Ibrahim
commenter cet article
19 janvier 2016 2 19 /01 /janvier /2016 20:12
Le Prophète (paix sur lui et sa famille) dit que le Maghreb est la meilleure terre.

Nu'aym Ibn Hammâd est le sheikh de l'Imam Al Bukhari, qu'Allah leur fasse miséricorde et l'un des ulémas du IIIème siècle de l'Hégire. Il est décédé en l'an 228 de l'Hégire. Il fut entre autre l'auteur d'un ouvrage incontournable s'intitulant Al Fitan qui est l'objet de l'étude.

Dans cet ouvrage dont nous avons déjà puisé, un hadith authentique permettra une fois de plus au lecteur de confirmer l’importance du Maghreb et de son peuple. Le hadith d’abord dans sa version arabe apparait juste au dessous du texte. Sa traduction est comme suit :

D’après Issa, d’après Cho’ba, d’après Yazid fils de Khamir, d’après Rachid fils de Sa’ad, le Messager d’Allah (paix et bénédictions sur lui et sur sa famille) a dit : « La meilleure terre dans ce monde se trouve en son Maghreb ».

Naturellement l’Esprit de Dieu, pure, ne peut sortir que de la meilleure terre.

Le Prophète (paix sur lui et sa famille) dit que le Maghreb est la meilleure terre.
Published by Ibrahim
commenter cet article
18 janvier 2016 1 18 /01 /janvier /2016 21:14
La Tunisie évoquée dans la Torah.

La Torah est le livre saint des Bani Isra’il, il fut révélé au Prophète Moïse (paix sur lui) et contient encore aujourd’hui, après plusieurs altérations, nombre d’allégories, indications eschatologiques et de sens cachés. Tous les livres révélés par Dieu à Ses Prophètes (sur eux la paix) ont annoncé la venue de l’Imam Mahdi (paix sur lui). Par conséquent, tous évoquent par parabole son Projet Divin, le Furqan. La personnalité du Mahdi est centrale dans les religions monothéistes puisqu’elle est attendue par tous.

Nous nous attarderons cette fois-ci sur un passage du Livre d'Isaiequi évoque la terre qui accueillera l’Esprit de Dieu, Ruh Allah. Pour aider le lecteur à s’y retrouver facilement, une cartographie est jointe au texte.

Dans ce passage de la Torah il est fait mention de la Nouvelle Jérusalem qui est comparée à l’ancienne Jérusalem (Ilya en arabe). Dans ce passage, le Prophète Isaie évoque la Nouvelle Jérusalem sous le terme « Hafsiba » qui veut dire l’épousée en hébreu. Ne pas se méprendre Hafsiba est bien un nom donné et non pas un verbe comme le confirme dans Roi au chapitre XXI V.4 Hafci-Bah qui est là mère de Manassé. D’ailleurs en arabe, ce terme se rapproche du prénom Hafsa traduit en français par la belle.

Là où ce texte attirera l’intérêt du lecteur c’est en effet que le nom Hafsiba est celui d’une dynastie qui s’installa au Maghreb du 13ème au 16ème siècle de l’ère chrétienne. Sa région de domination était le Constantinois, la Tripolitaine et presque toute la Tunisie. Cette dynastie régnera d’ailleurs sur la Tunisie jusqu’en 1574, année de son annexion par l’Empire Ottoman (voir cartographie).

Ce passage de la Torah informe que Dieu a décidé que la nouvelle Jérusalem se trouvera donc au Maghreb et plus précisément en Tunisie. Cette terre qu’on « appellera d’un nom nouveau qu’aura désigné la Bouche de l’Eternel […] tu auras nom Celle que j’aime, et ta terre se nommera « Hafsiba » parce que tu seras la bien-aimée de l’Eternel et parce que ta terre connaitra les épousailles ».

Avant ce passage l’Eternel décrit cette terre comme ayant été auparavant une terre appelée « Délaissée » et « Solitude » à l’image du désert chaud et sec qui empêcha cette région d’être habitée.

La Tunisie évoquée dans la Torah.
Published by Ibrahim
commenter cet article
17 janvier 2016 7 17 /01 /janvier /2016 19:08
Les gens du Maghreb seront toujours du côté de la Vérité selon le Prophète (salut et bénédiction sur lui).

Abu ‘Arab Al Tamimi le tunisien était un historien et mémorisateur de Hadith né en 251 et mort en 333 de l’Hégire. Il vécut dans la ville de Kairaouan en Tunisie. Son grand-père était le gouverneur de la ville. Il choisit la même éducation que les enfants des Arabes et écrivit beaucoup de manuscrits. On rapporte qu’il écrit de sa main quelques 3000 manuscrits. Dans l’immense bibliographie laissé par cet homme de religion, nous nous intéresserons à l’ouvrage Tabaqat ‘oulama Ifriqya ou classification des savants de la Tunisie.

Dans cet ouvrage, un hadith nous est rapporté par Anas Ibn Malik qui l’a entendu du Saint Prophète (paix sur lui et sur sa famille) qui a dit :

En version originale arabe :

عن أنس بن مالك قل سمعت رسول الله صلى الله عليه و سلم يقول لا يزال عصابة من أمتي بالمغرب يقاتلون على الحق لا يضرهم من خالفهم

Traduction :

« Il y aura toujours un petit groupe de gens du Maghreb qui combattra pour la vérité, leurs opposants ne pourront jamais leur nuire ».

Published by Ibrahim
commenter cet article
16 janvier 2016 6 16 /01 /janvier /2016 15:21
Sahih Mouslim: Les habitants du Maghreb  et l'Heure.

Dans le Sahih de l’Imam Mouslim (qu’Allah l’agrée) le compilateur de hadith met à la connaissance du lecteur un hadith rapporté par Saad Ibn Abi Waqqas, célèbre compagnon et qui parle de la foi des gens du Maghreb. Dans un premier temps nous allons découvrir le hadith rapporté en langue arabe.

روى الإمام مسلم بن الحجاج في الصحيح قال : حدثنا يحيى بن يحيى قال : أخبرنا هشيم عن داود بن أبي هند عن أبي عثمان عن سعد بن أبي وقاص قال : قال رسول الله صلى الله عليه و سلم " لا يزال أهل الغرب ظاهرين على الحق حتى تقوم الساعة

Traduction en français :

D’après Sa’ad b. Abi Waqqas qui le tient du Messager d’Allah : « Les habitants du Maghreb ne cesseront d’assumer la défense de la vérité jusqu’à ce que l’Heure ne se dresse ». Hadith n°1925.

Là encore, le lecteur peut s’apercevoir que les gens du Maghreb sont liés à l’Heure (sa’a) qui est le Furqan.

Published by Ibrahim
commenter cet article
14 janvier 2016 4 14 /01 /janvier /2016 21:49
Ibn Khaldoun - Le Mahdi (paix sur lui) établira son gouvernement au Maghreb.

Ibn Khaldoun, en arabe ابن خلدون de son nom complet Abou Zeid Abd ur-Rahman Bin Mohamad Bin Khaldoun al-Hadrami né le 27 mai 1332 à Tunis et mort le 17 mars 1406 au Caire), est un historien, philosophe, diplomate et Ifriqiyen, issu d'une famille andalouse d'origine arabe.

Ibn Khaldoun est aussi un historien de premier plan auquel on doit la Muqqadima (traduite en Prolégomènes et qui est en fait son Introduction à l'histoire universelle et à la sociologie moderne) et Le livre des exemples ou Livre des considérations sur l'histoire des Arabes, des Persans et des Berbères. Dans ces deux ouvrages il insiste sur l'importance des sources, de leur authenticité et de leur vérification selon des critères rationnels.

Cette fois-ci ce qui retiendra l’attention du lecteur, c’est un poème écrit et paru dans son ouvrage Muqqadima au chapitre 29 de la première section s’intitulant la science des lettres.

Ce poème écrit par un disciple de l’Imam Ali Ibn Abu Talib (que Dieu anoblisse son visage) évoque brièvement la personne de l’Imam Mahdi et l’établissement de son califat au Maghreb dans 2 vers d’une clarté saisissante. Nous laissons le soin au lecteur arabophone de découvrir la version originale dans un premier temps :

حكمهم توحيد مهدي وبتونس

نزلا بالأوفاق بالمشرق ملوك

Traduction :

Le Mahdi unificateur, en Tunisie sera son gouvernement

Des monarques en Orient avec concordance tomberont.

Ces 2 vers établissent donc le califat de l’Imam Mahdi (paix sur lui) au Maghreb et plus précisément en Tunisie. Comme nous le verront en d’autres occasions, certains hadiths appellent l’endroit où vit l’Imam Mahdi « El Jazirat El Khadra » ou l’Ile verte, cette ile selon certaines interprétations correspondrait à la Tunisie.

Le chapitre et la poésie dans sa version intégrale est disponible sur le lien suivant:

http://genius.com/Ibn-khaldoun-al-muqaddima-part-189-29-annotated

Published by Ibrahim
commenter cet article
13 janvier 2016 3 13 /01 /janvier /2016 22:45
Tafsir - Le Saint Prophète parle de la Tunisie.

Ibn Qatan est un savant et un compilateur de hadith andalous du VIIème siècle de l’Hégire. Contemporain d’Ibn Hajar Al Asqalani, il est reconnu parmis les siens pour son érudition dans la Science de hadith. Spécialisé dans la discipline de el jrah wa ta’dil ou la correction des hadiths. Il est notamment cité par l’Imam Dhahabi. Il mouru en l’an 600 de l’Hégire dans la ville de Fès au Maroc, où il passa sa vie.

Dans l’héritage littéraire qu’il a legué à la communauté musulmane et aux chercheurs de tout bord, nous nous intéresserons à l’ouvrage Bayan al-Wahm wa al-iham al-waqi'in fi kitab al-ahkam – Exposition des vérités et des tromperies dans les livres de loi.

Dans ce livre, l’auteur Ali Ibn Qattan propose une interprétation du verset coranique 18 :62 : [Puis, lorsque tous deux eurent atteint le confluent des deux mers, ils oublièrent leur poisson qui prit alors librement son chemin dans la mer]. Pour ce faire il cite un hadith rapporté par Abdullah Ibn Abbas (qu’Allah soit satisfait de lui) qui a entendu le Saint Prophète (paix sur lui et sur sa famille) dire au sujet du passage « Puis lorsque tous deux eurent atteint le confluent » il dit : c’est l’Ifriqya (La Tunisie actuelle).

Version arabe du hadith :

.عن عبدالله ابن عباس عن النبي صلى الله عليه و سلم فلما بلغ مجمع البحرين قل إفريقة

Etymologiquement, Ifriqya vient du verbe Faraqa en arabe qui veut dire diviser qui est aussi la racine du mot Furqan.

Ce hadith met en évidence le lieu d’établissement de la Machine construite par le Prophète Moïse (paix sur lui) qui vecu pendant une longue période dans le desert, sans doute comptait-il rejoindre cet endroit.

De plus on sait selon certains récits que le Cheikh Al Akbar, Muhyddin Ibn Arabi aurait rencontré Al Khidr dans l’Ifriqya (voir l’introduction d’Arbre de vie d’Ibn Arabi).

Published by Ibrahim
commenter cet article