L'Heure, Le Furkane, la machine prophétique.

Mardi 12 août 2014 2 12 /08 /Août /2014 12:53

"Risalat al ittihad al-kawni fi hadrat al ishad al 'ayni bi mahdar al chajara al insaniya wa tuyur al arba'a al ruhaniya"

 

"L'Epitre ou il est montré comment la créature retrouve son unité dont la rend témoin son être essentiel et comment elle mise en présence de l'Arbre Humain et des Quatre Oiseaux Spirituels" écrit par Ibn Arabi.

couverture-ibn-arabi-4-oiseaux.PNG

 

Extrait de la page 9 et 10 :

discour-de-l-arbre-1.PNGdiscours-de-l-arbre-2.PNG

 

 

Traduction:

L'Arbre universel du Jardin, Arbre de l'identité, me fut dévoilé. Je vis donc un arbre, "dont la racine est inébranlable et la ramure dans le ciel" (sourate 14 verset 24). Son fruit est dans la main du Dieu assis sur le Trône. Dans ses branches et sa frondaison, se tiennent le Corbeau ainsi que l'étrange Phénix ; à son faîtes, sont perchés l'Aigle et la Colombe à collier.
Je saluai cet arbre qui me rendit une salutation plus excellente encore en disant : "Ecoute, toi le cheminant sur la voie et qui est maître, le discours de l'Arbre Universel de l'identité : " Je suis l'arbre universel de la totalité et de l'identité.
Mes racines sont profondes et mes branches élevées. La main de l'Un m'a planté dans le jardin de l'éternité aussi suis-je protégé des vicissitudes du Temps. Je suis esprit et corps  Mon fruit est cueilli sans qu'aucune main ne le touche. Et ces fruits portent plus de sciences et de connaissances que n'en peuvent porter les intellects sans faiblesse et l'intime des centres subtils. Mes feuilles sont des "lits élevés", mes fruit n'ont pas à être "cueilli, ni défendus" (sourate 56 verset 32-34). Mon centre est le but visé.
Mes branches s'abaissent et montent perpétuellement ; les unes s'abaissent dans une descente progressive pour enseigner, tandis que les autres remontent pour s'instruire par le rapprochement. Ma constitution est sphérique telle la voûte céleste, mes rameaux sont les demeures des esprits aériens et mes fleurs sont comparables aux astres dont la course cristallise en leur sein les minéraux. Je suis l'arbre de la Lumière et du Verbe, la "fraîcheur de l'oeil" de Moise sur lui la paix.
J'ai comme direction la droite sans égale, comme emplacement la Vallée Très Sainte (sourate 28 verset 30), mon temps est l'instant et ma demeure, l'axe de l'établissement divin sur le Trône et l'équilibre de ses assises. En moi règnent la perpétuité, permanence et félicité mais non la misère. Les fruits de mes deux jardins (sourate 55 verset 54) sont rapprochés ; mon ramage se balance comme enivré, plein d'attention et de compassion pour tous les êtres vivants. Mes rameaux offrent toujours un repos aux esprits de la Table gardée et mon feuillage leur est une protection contre la brûlure des rayons diurnes.
Mon ombre s’étend sur ceux que Dieu enveloppe de Sa sollicitude et mon aile couvre les élus de Dieu. Les esprits soufflent sur moi en toute direction, rompant l'ordonnance de mes branches. En s'entrechoquant, celles-ci font entendre des son si mélodieux qu'ils rendent fou d'amour les intellects supérieurs pourtant à leur apogée, les entraînant dans la cours de leur destinée inscrit sur les rôles. Je suis la musique de la sagesse qui dissipe les soucis par son rythme mélodieux.
Je suis la lumière radieuse, vert est mon parterre et ma face est un disque resplendissant. Assisté par les puissances divine et ennobli par l'établissement divin sur le Trône, je suis devenu comme la Matière primordiale réceptacle de toutes les formes dans ce monde et dans l'autre : il n'est rien que je ne porte en moi. Je suis à la fois ombre et lumière : une lumière resplendit en moi et mon ombre recouvre celui qui recourt à moi. Je suis l'ombre qui s’étend sans fin, la rangée de bananiers (sourate 56 verset 27-30), le sens recherché, la parole de l'existence, le plus noble des êtres contingents, le plus transcendant des êtres limités. Mon pouvoir est insurpassable, mon emplacement très-saint, mon phare élevé. Je suis la source d'ou jaillissent les lumières, la synthèse des paroles divines, la mine des secrets et des sagesses."
Voir les 0 commentaires
Lundi 3 mars 2014 1 03 /03 /Mars /2014 23:12

Voici l'exégèse du verset 1 de la Sourate n°54 Al Qamar, tiré du Tafsir al Qummi.

L’auteur Abou Hassan Ali ibn Ibrahim al Qummi (mort après 307/919) était un célèbre rapporteur de hadith et commentateur du Coran. Ce livre est l’un des  plus anciens Tafsir et est considéré comme l'un des plus fiables d'aprés la tradition Chiite.


Voici la couverture du Tafsir Al Qummi:couverture qumi

 

Voici le verset 1 de la sourate 54 :

Sourate-54-verset--1.JPG

Voici la traduction du verset:

{L’Heure approche et la Lune s’est fendue.}


Voici l'extrait du Tasfir:qamar qumi

Voici la traduction du passage souligné :

D'après Sa Parole {L'Heure approche} Il s'agit de la venue du Qa'im sur lui la paix. (C'est-à-dire le Mahdi)


Commentaire : Ici nous comprenons que lorsque viendra l’Heure, il ne s’agit pas du Jour du Jugement ni de la fin du monde mais bien de la venue du Mahdi. Cela montre que l'Heure est en lien direct avec le Mahdi. Le Mahdi est d'ailleurs appelé Sahib Zaman, le Maître du Temps. Il apporte donc avec lui l'Heure. 

Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 5 février 2014 3 05 /02 /Fév /2014 01:00

Voici des extraits tirés du livre Chou'oub al Imane, tome 1 de l'imam al Bayhaqi.

L'imam Al-Bayhaqi est né en 994 dans la petite ville de Khusraugird près de Sabzevar, alors connu sous le nom de Bayhaq, dans le Khorassan (actuel Iran). Issu de l'école sunnite Shafi'it, il est devenu au cours de sa vie, expert dans la science du hadith. Il est mort en 1066.

 

 

Voici la couverture du livre :

 

  chou'oub al imane

 

 

 

Voici l’extrait n°1, page 153:

page 153-copie-1

     

 

Traduction de l'extrait n°1: 

 

Les miracles des Prophètes ont étaient très nombreux et variés. Dieu nous a informés qu'Il a donné à Moise (que les meilleurs prières et salutations soient sur lui) neuf signes évidents : le bâton, la main, le sang, l'inondation, les sauterelles, les poux, les grenouilles, l'anéantissement et la mer.

 

Le bâton a été une preuve envers tous les impies et les sorciers. La sorcellerie était à cette époque répandue.  Lorsque son bâton se métamorphosa en un serpent qui rampait, celui-ci attrapa les cordes des sorciers ainsi que les bâtons. Ils comprirent alors que le mouvement du serpent était une situation véritable et que ce n’était pas une sorte d'imagination ou un trucage. Ils ont donc rassemblé cette preuve auprès de celui qui l'a faite et au sujet de sa Prophétie.

 

Et quant à l'ensemble des autres signes qui n'ont pas donnés lieu à des protestations des sorciers, c’étaient des preuves pour Pharaon et son peuple, les deux affirmant par le temps.

 

Dieu le Très Haut a révélé avec exactitude, de ce qu'Il leurs avait informé, par Moise (que les meilleurs prières et salutations soient sur lui) que Moise et eux l'avaient pour Seigneur et Créateur.

 

Dieu (le Puissant et Majestueux) soumit à David le fer ainsi que les montagnes, les oiseaux et tous invoquaient avec lui le soir et le matin.

 

Et Il a donné comme capacité à Jésus fils de Marie (que les meilleurs prières et salutations soit sur lui) de parler dans le berceau. Il parlait dedans avec des paroles de sagesse. Il ressuscitait également les morts. Il guérissait avec ses dou'a (invocations) ou ses mains lorsqu'il les essuyait sur les aveugles et les gens touchés par la lèpre. Il lui commanda de faire à partir de l'argile, une forme d'oiseau. Il souffla dedans et cela est devenu un oiseau vivant par la permission de Dieu. Puis il l’éleva d'entre les juifs, lorsqu'ils désirèrent le tuer et le crucifier. Dieu l'a rendu parfait par cela en s'affranchissant par le meurtre, la crucifixion avec son corps. Et la médecine était générale et dominante durant son époque. Dieu le Très Haut a donc montré comment les bienfaits étaient entre Ses mains et a montré au grand jour l'incapacité des compétences des médecins de l'époque, qui étaient bien inférieur à cela de beaucoup de degré. [...]

 

 

 

Voici l’extrait n° 2, p154 :

 

page-154.png

 

 

Traduction de l'extrait n°2 :

 

Et quand à l’Élu, notre Prophète (que la prière et la paix de Dieu soit sur lui) le sceau des Prophètes (Prière de Dieu sur eux, sur lui, sa famille et ses compagnons) il possède le plus grand nombre de Prophétie, de signes évident. Les savants ont mentionné que la connaissance de sa Prophétie surpasse mille autres car le monde entier s'est uni à son message. [...] Et il perdure auprès de sa communauté même après son décès, car il a eu le Coran qui est le miracle évident et le câble solide de Dieu. Il est tel que Celui qui l'a fait descendre le décrit :

 

{C'est un Livre puissant le faux ne l'atteint pas, ni par devant ni par derrière : c'est une révélation émanant d'un Sage, Digne de louange} (Al Fussilat verset 41 et 42)

 

{Et c'est certainement un Coran noble, dans un Livre bien gardé que seuls les purifiés touchent, C'est une révélation de la part du Seigneur de l'Univers.} (Al Waqi'a verset 77 à 80)

 

{Mais c'est plutôt un Coran glorifié préservé sur une Tablette} (Al Buruj verset 21 et 22)

 

{Voilà, certes, le récit véridique} (Ali Imrane verset 62)

 

{Et voici un Livre béni que Nous avons fait descendre - suivez-le donc et soyez pieux, peut être recevrez-vous la miséricorde} (Al An'am verset 155)

 

{Vraiment ceci est un rappel, quiconque veut, donc, s'en rappelle, consigné dans des feuilles honorées, élevées, purifiées, entre les mains d'ambassadeurs nobles, obéissants.} ('Abassa verset 11 à 16)

 

{Dis : "Même si les hommes et les djinns s'unissaient pour produire quelque chose de semblable à ce Coran, ils ne sauraient produire rien de semblable, même s'ils se soutenaient les uns les autres"} (Al Israa verset 88)

 

Dieu l'a fait descendre comme description évidente par rapport aux descriptions des paroles humaines et son organisation n'est pas une organisation comme celle des lettres, des discours ou bien celle des poésies. Et ce n'est pas non plus comme les incantations des devins. Et Il informe que personne ne peut apporter quelque chose de semblable. Il les a mis au défi d’apporter son semblable s'ils en étaient capables ou d'y penser :

 

 

Voici l’extrait n° 3, p155 :

 
page-155.png

 

Traduction de l'extrait n°3 :

 

{Dis : "Apportez donc dix Sourates semblables à ceci"} (Houd verset 11)

 

Puis Il leurs a diminué le défis de neuf, Il dit :

 

{Tâchez donc de produire une sourate semblable} (Al Baqara verset 23)

     

 



Le philosophe Bertrand Vergely déclare que « Dieu est mort et a cédé la place à une croyance sans bornes dans les nouvelles technologies ». En effet, l'Histoire ne cesse de se répéter encore et encore... De la même manière que Dieu envoya Ses Messager apportant des signes et des preuves en concordance avec les signes de leurs époques (Sorcellerie pour Moise, Médecine pour Jésus  (as) et Poésie et Éloquence pour Mohammed (sws)), Il envoie le Mahdi avec une technologie surpassant toute technologie ou génie technique crée jusque-là par l'homme. Tous cela car nous sommes à une époque où la technologie règne en maître. Tout le monde ne parle que de cela. Mais le Coran, que les gens ont délaissé pour les idoles technologiques, va leurs montrer que la technologie divine ne peut être comparé avec quelques créations humaines
.

 

Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Jeudi 26 décembre 2013 4 26 /12 /Déc /2013 20:28

Voici un livre sur la vie de l'Imam Ali (karamallahu wajhu) qui s'intitule : "Al Imam Ali min al Mahd ilal Lahd".

(L'Imam Ali du berceau au tombeau). Ce livre est écrit par 'Alama alKhatib Al sayed Muhammed Kadhim Al Qazwini.

Capture-copie-2.PNG

 

Ci dessous un extrait à la page 117, au chapitre sur "'Ali et la science" et qui est rapporté dans Al Bihar al Anwar :

ali.PNG

Traduction:

L'Emir des Croyants (sur lui la paix) à dit : S'il m'avait été donné la capacité de juger, j'aurais jugé entre les gens du Coran avec le Coran, jusqu'à ce que cela plaise à Allah. J'aurais jugé entre les gens de la Thora avec la Thora jusqu'a ce que la plaise à Allah. J'aurais jugé entre les gens de l'Evangile avec l'Evangile jusqu'a ce que la plaise à Allah. J'aurais jugé les gens du Zabour avec le Zabour jusqu'a ce que la plaise à Allah. S'il y avait un verset dans le Livre de Dieu, je vous informerai de ce qu'il en sera, et ceci, jusqu'à ce que l'Heure sorte.

 

Sourate 43 verset 61 :

وَإِنَّهُ لَعِلْمٌ لِّلسَّاعَةِ

Il y a bel et bien une Science de l'Heure.

Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 11 décembre 2013 3 11 /12 /Déc /2013 23:36

poeme ibn arabi

Voici ci-dessus un extrait des Futuhat Makiyat d'Ibn Arabi.
Il s'agit d'un chapitre qui commence par un poème particulièrement intéressant.

"La raison qui m’a conduit à proférer de la poésie (shi‘r) est que j’ai vu en songe un ange qui m’apportait un morceau de lumière blanche ; on eût dit qu’il provenait du soleil. « Qu’est-ce que cela ? », Demandai-je. « C’est la sourate al-shu‘arâ (Les Poètes) » me fut-il répondu. Je l’avalai et je sentis un cheveu (sha‘ra) qui remontait de ma poitrine à ma gorge, puis à ma bouche. C’était un animal avec une tête, une langue, des yeux et des lèvres. Il s’étendit jusqu’à ce que sa tête atteigne les deux horizons, celui d’Orient et celui d’Occident. Puis il se contracta et revint dans ma poitrine ; je sus alors que ma parole atteindrait l’Orient et l’Occident. Quand je revins à moi, je déclamai des vers qui ne procédaient d’aucune réflexion ni d’aucune intellection. Depuis lors cette inspiration n’a jamais cessé. " (Ibn Arabi, Diwan al Ma‘arif)


Traduction du Poème :

La Réalisation des êtres de Miséricorde

Le Trône est dans son Droit, si c'est un Homme

Et si tu le dirige vers la Source il le cherchera

Pour lui l'ensemble et la perfection, de la Perfection

Sa station est caché, les Connaissant y demeurent

Les Aideurs et les Secoureurs leurs rendent visite

Il a la nuit ina haqiqat akhar

Parfait d'entre l'existence de la source de l'Homme

Si c'est l'apparence brillante Extérieur (Dhahir) alors tu dira c'est le Quran

Ou l'apparence brillante Caché (Batin) tu dira c'est le Furqan

Et certes dedans (le Furqan) Allah y a déposé le summum des prouesses

Il est donc Parfait, et dans lequel il n'y a aucun manquement

Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Présentation

  • Contact
  • La Machine Prophétique
  • : Bienvenue sur le blog du Grand Projet Divin. Vous y trouverez les dernières découvertes sur la Machine prophétique.

Rechercher

Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés